Végétarien ou Vegan : Effet de mode ou régime alimentaire nécessaire ?

Végétarien ou Vegan : Effet de mode ou régime alimentaire nécessaire ?

de lecture - mots

Ok, ce titre est plutôt accrocheur mais uniquement dans le but d’attirer votre curiosité, un peu comme le ferait un magazine people.

Au-delà de ça, le véganisme est loin d’être une nouvelle tendance, je dirais plutôt un autre mode de vie. Un mode de vie sain, eco-friendly et surtout respectueux de l’animal.

Alors ensemble on va répondre à toutes nos interrogations et effacer les fausses rumeurs qu’on peut entendre ici et là…

Nouvelle tendance ? Non en fait le terme « vegan » a été créé en 1944 par Donald WATSON, on ne peut pas dire que ça date d’hier. (Source Wikipédia)

Que veut dire vegan ?

Vegan, est le mot Anglais conçu à partir des premières et dernières lettres de « Vegetarian ».

Mais là vous allez me dire c’est quoi la différence entre un végétarien, végétalien et un végan ?

Explications :

Le végétarien exclu de son alimentation la chair animale : viande rouge, volaille, poisson...

Le végétalien exclu ces mêmes aliments mais aussi tout ce qui provient de la production ou l’exploitation animale, crustacés, œufs, lait, miel, yaourt laitier et tout ce qui peut également contenir de près ou de loin des graisses animales.

Le végan est donc un végétalien qui va plus loin. Son mode de vie fait qu’il utilisera aucun produit d’origine animale ou teste sur les animaux, et ce dans tous les aspects de sa vie courante : textiles, produits cosmétiques, produits de nettoyage. Le veganisme cherchera par tous les moyens à éviter la souffrance sur les animaux.

Pourquoi devenir végétarien ou vegan ?

Comme il est de plus en plus difficile d’obtenir la traçabilité des produits alimentaires que nous achetons, et compte tenu des scandales sur les lobbyings de l’industrie alimentaire, on se dirige vers une prise de conscience certaine sur notre façon de nous alimenter. Dans notre recherche de manger sainement, ce régime s’y prête parfaitement.

On notera que c’est bon pour notre santé, le régime végétarien équilibré est connu pour être l’un des plus sains, en plus d’être une excellente cuisine gustativement parlant. Plusieurs études attestent entre autres, que ce régime permet de réduire les risques de cancer, de maladies cardiovasculaires, l’obésité et le diabète.

Parce que et surtout les questions environnementales nous préoccupent, comment réduire notre empreinte ? Le régime végétarien permet de diviser par 2 l’empreinte écologique de son alimentation. Tout le monde sait que produire de manière industrielle de la viande épuise les ressources de notre planète. Selon un rapport de 2006 de la FAO (l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’élevage d’animaux engendrerait 18% des gaz à effet de serre au niveau mondial, soit plus que les transports. En effet, on estime que 70% de l’eau potable est utilisée pour produire de la viande (en additionnant tous les éléments nécessaires à sa chaîne alimentaire). 15.000 litres d’eau sont nécessaires pour produire 1 kg de bœuf, 4.000 litres d’eau pour produire 1 kg de poulet. La production de viande est extrêmement coûteuse en termes de ressources naturelles. (sources : https://ec.europa.eu/environment/ipp/pdf/eipro_report.pdf )

Et puis le régime végétarien est moins couteux ! il est très facile de constater la montée des prix du commerce de viande. La viande deviendra rapidement un luxe pour beaucoup comme le poisson.

Que mange un vegan ?

Tout ….bien évidemment !

On l’aura compris le végétalien et le végan ne mangent ni viande, ni poisson, ni volaille, ni lait, ni œuf, alors les fausses rumeurs ont la vie belle : les supposées carences en protéines, en fer, en vitamines etc…

Concernant les protéines, il faut juste comprendre que notre organisme n’a besoin que de 9 acides aminés essentiels apportés par l’alimentation sur les 20 nécessaires pour fonctionner correctement (renouvellement des tissus musculaires, de la matrice osseuse, de la peau)

Le régime vegan bien adapté comble largement ce besoin en remplaçant les protéines animales par les protéines végétales telles que :

  • Le soja environ 36 g de protéines pour 100 g (tofu, fève de soja, PVT, Edamame, Tempeh, Miso, boisson au soja enrichies).
  • Les légumineuses environ25 g de protéines par 100 g comme les lentilles, pois et haricots secs
  • Le Seitan environ 75 g de protéines par 100 g (non recommandé pour les intolérants au gluten)
  • Les céréales environ 14 g de protéines par 100 g : quinoa, sarrasin
  • Noix et graines environ 25 g de protéines par 100 g : amandes, noix de Grenoble, noix de cajou, graines de sésame, graines de lin.

Ils chercheront également à récupérer dans des sources non animales les acides gras Omega 3 importantes à la santé du cœur et au développement du cerveau tel que dans les huiles de colza, lin, ou noix.

Alors non le régime végétalien et végan n’est pas plus carencé qu’un régime alimentaire.

Le végan et le vegetalien trouvera la vitamine B12 dans les aliments enrichis comme le PVT, les boissons enrichies faite de soja, d’amendes ou de riz, ou dans un supplément commercialisé en pharmacie ou en magasins spécialisés.

Quant à la vitamine D, importante pour la santé osseuse, est naturellement produite par notre corps sous les effets du soleil. Cependant le port de vêtement ou l’utilisation d’une crème solaire limitent sa production.

Elle sera néanmoins présente dans la margarine molle, les boissons enrichies, laits végétaux, jus d’orange ou les compléments.

Généralement un végétalien aura moins de risque d’être carencé qu’un omnivore.

Pourquoi le vegan ne porte pas de textile en laine ou en cuir ?

Evidemment comme déjà rappelé plus haut dans l’article, le mot d’ordre de ce mode de vie est stop à la cruauté animale.

Tout ce qui sera lié à l’animal sera banni de la garde-robe, comme, laine, cuir, alpaga, daim, cachemire, fourrure, plumes, mérinos, mohair, crin, soie naturelle ou sauvage …

Alors il reste quoi ?  Les fibres synthétiques : la viscose, le lyocell, le modal, les fibres recyclées (certes plus couteuse), et évidemment la fibre végétale : coton, lin, chanvre, jute, sisal, fibre de coco, cuir végétal comme le cuir d’ananas, de liège.

Les possibilités sont donc nombreuses pour s’accorder avec le style vegan. L’importance sera de bien décrypter les étiquettes et acheter un produit avec le label 100% vegan sera le signe de garanti à cette tendance.

Pourquoi les vegans ont aussi leur produits cosmétiques ?

En premier lieu, il convient de rappeler que la réglementation européenne interdit tout test sur les animaux pour les cosmétiques. Il n’y a donc plus vraiment de cosmétiques testés sur les animaux en Europe.

Mais il reste des composés ou ingrédients cosmétiques susceptibles d’être testés sur les animaux à cause de leur catégorisation dans le règlement REACH.

L’idée toujours du veganisme étant de ne pas consommer de matières animales dans le but de protéger leur vie, la démarche ira encore plus loin quant à la composition du produit cosmétique utilisé.

On trouve dans de nombreuses formules de produits cosmétiques des matières animales comme le miel, le lait d’ânesse, la cire d’abeille, mais aussi moins connu mais néanmoins existante le carmin, le collagène animal, la kératine, la lanoline et bien d’autres encore.

Les pinceaux en poils de chèvre seront bien évidemment écartés dans ce style de vie.

C’est pourquoi, les vegans utiliseront des produits 100% végétaux comme des huiles végétales, des savons à froid, des huiles essentielles, ou du gel d’aloe Vera ou alors des produits certifiés par un organisme Vegan reconnu comme la PETA ou One Voice. 

Alors peut être que vous aussi vous souhaitez faire le choix de végétaliser votre alimentation, pour votre santé, pour des raisons écologiques, pour la cause animale, peut être aussi qu’après la lecture de cet article vous aurez envie de rejoindre ce mouvement !

J’épingle régulièrement les idées recettes de cuisines végétaliennes, véganes mais aussi de cuisine saine, mon fils de 20 ans ayant rejoint ce style de vie depuis deux ans, tout le monde à la maison n’y a pas adhéré bien que nous tentons de plus en plus à la végétalisation de tous nos repas, n’hésitez pas à me suivre en cliquant sur « s’abonner » de ma page Pinterest !